Nouveau Blog

14 janvier 2009 par rbenarioua

Nous avons le plaisir d’annoncer l’ouverture de notre nouveau blog à l’adresse suivante :

section315.over-blog.com

Participez à nos réflexions et débats !

Bientôt un nouveau blog

6 juin 2008 par rbenarioua

Suite à la fréquentation du blog, Rébia en collaboration avec son équipe ont décidé de créer un nouveau site présentant l’activité de l’élu, les analyses de l’actualité et les attentes de vous, habitants du quartier.

Sarkozy sort son chéquier

11 mars 2008 par rbenarioua

Tiens Sarkozy sort son chéquier.  

Mais je croyais que les caisses de l’état étaient vides. Et pourquoi ne le ferait-il pas pour les autres villes, nous sommes bien dans une république une et indivisible, je crois ?  

A oui, c’est vrai Gaudin et le copain à Sarkozy. C’est donc cela ! Mais, je croyais que non ? Et oui, lors du premier tour notre bon JC Gaudin a tenté de faire oublier ses amitiés sarkoziennes. Donc en deux mots, à présent, si je vote Gaudin, c’est que je vote Sarkozy. Arghhh, le bling, bling est de retour.  

Mais restons sur le fond. L’état a-t-il assez de sous pour faire de Marseille une grande métropole. Prenons l’exemple du doublement de la voix ferrée : Marseille – Aix qui passe dans nos quartiers. 64.2 % du coût est assuré par le conseil général (Président JN Guerini)et le conseil régional (Prsdt PS : M. Vauzelle), et 37.15 % est assuré par la ville de Marseille (5.05 %) et l’Etat (31.65 %). Et bien, avec de tels soutiens on va aller loin ! L’état ne peut rien pour Marseille et ce n’est pas quelques policiers  donnés au nom du clientélisme politique qui va changer les choses.  

Et même, il faut prendre les Marseillais pour des idiots pour ne pas savoir que les compétences sont partagées et que du fait des délégations de services publiques l’état doit assurer un ensemble d’obligations financières. Mais bon, lorsque l’on utilise l’invective, en lieu et place de la réalité, puisqu’elle est trop complexe pour le commun des mortelles, on construit un monde de fumée.  

Au final, je pense que M gaudin est au bout du rouleau. Après avoir abandonné l’idée de défendre son bilan (Et oui, quel bilan), après avoir tenté de vendre la seule chose qui restait de sympathique, à savoir lui même en bonhomme pagnolesque (J’aime Marseille, je vote Gaudin). Il ne reste que la dernière flèche :  » je suis l’ami d’un homme très, très important qui nous aidera, avec beaucoup de pognon ». Un peu de pudeur messieur, mais où va-t-on ? Comme je désire que Marseille se libère de l’héritier direct de Deferre (M Gaudin), je ne veux pas me réveiller lundi dans une république bananière.

Merci

10 mars 2008 par rbenarioua

Madame, Monsieur,

Dans le canton de Notre Dame Limite, vous m’avez fait l’honneur de me placer largement en tête au premier tour de l’élection cantonale, et je vous en remercie. Vous avez ainsi manifesté un réel désir de changement pour nos quartiers, à la recherche d’une vie plus juste et plus solidaire. Une nouvelle étape s’ouvre avec le deuxième tour de l’élection cantonale du 16 mars prochain.

L’enjeu est décisif pour toutes celles et ceux qui partagent nos valeurs et qui souhaitent qu’elles soient défendues au Conseil Général des Bouches-du-Rhône. Pour ce deuxième tour je suis soutenu par toutes les forces de gauche et de progrès. Ce large rassemblement me permet d’être le candidat du renouveau dans ce canton de Notre Dame Limite.

Je serai votre Conseiller général qui se préoccupera de vos problèmes concrets de tous les jours.

Merci de votre soutien, je compte sur vous dimanche prochain.

Je voudrais remercier aussi Joël DUTTO,  conseiller Général sortant,  qui a décidé de se désister en faveur de ma candidature arrivée en tête au premier tour, afin de réunir toutes les forces de gauche.

joël DUTTO appelle a voter pour REBIA BENARIOUA

Benarioua Rebia (PS) : 31.96 % 

Dutto joël (PC) : 23.6 %

Gorteggiani Jean Marc (UMP) : 16.56 %

Piriou Olivier (FN) : 16.48 %

Vlaemynck Emea : 4.53 %

Grabsi Salim : 4.36 %

Chaouy Badredine : 2.52 %

Un meeting en mouvement, pour un vrai changement

6 mars 2008 par rbenarioua

Jean Noël Guerini innove une fois encore. Ne pouvant faire son meeting dans une salle fermée, il a décidé de traverser Marseille dans un grand mouvement populaire. A chaque halte, il a abordé un point de son programme. Patrick Menucci nous explique mieux tout cela grâce à la vidéo ci-dessous :

 http://www.dailymotion.com/playlist/xdr6b_Avecguerini_actu2/video/x4l39y_jn-guerini-en-moto-pour-un-meeting_politics?from=rss

Sur celle là, on peut suivre Jean Noël Guerini lors de son périple :

http://www.dailymotion.com/video/x4m1s5_guerini-en-metro-et-en-moto-a-marse_politics

Ma profession de foi

25 février 2008 par rbenarioua

Je vous fais découvrir en primeur ma profession de foi. Bonne lecture et à bientôt auprés de vous.

tract-voter-utile4.jpgtract-voter-utile3.jpg
Canton de Notre-Dame-Limite, Marseille (14e et 15e)

LE 13

 

EN  ACTIONR

BIAARIOUA

VOTER REBIA

 

BENARIOUA

Suppléante : Josette FURACE

C’est être représenté au Conseil Général par un homme de nos quartiers, qui depuis son

enfance, comme sa suppléante, partage notre vie, nos joies, et nos peines, par un

socialiste qui a tout appris à notre contact, qui s’est investi, bien au delà des périodes

électorales auprès des jeunes, (clubs sportifs, soutien scolaire), auprès des adultes par

un travail permanent avec les CIQ, avec les seniors dans leur maison de retraite ou

rassemblés dans leurs clubs.

REBIA BENARIOUA a rejoint le PARTI SOCIALISTE sachant que c’est par son engagement

politique qu’il pourra apporter les réponses favorables et démultiplier son action en faveur

de la population du canton de Notre Dame Limite.

Elu à la mairie de Secteur depuis 1995, il a participé à tous les combats avec Guy

HERMIER, contre le racisme, pour la laïcité, et pour plus de justice.

VOTER REBIA

BENARIOUA

C’est donner la force nécessaire à l’un des nôtres qui agira dans notre canton:

– pour améliorer le logement social, la petite enfance, le soutien scolaire, le transport

collectif, l’environnement,

– pour renforcer la paix sociale en développant les liens entre les générations, entre les

quartiers, en oeuvrant pour la mise en place d’une une police de proximité,

– pour accueillir les nouveaux habitants qui s’implantent parmi nous, en particulier pour

que soient actualisées les infrastructures et les services publics pour répondre aux

besoins.

VOTER REBIA

BENARIOUA

Avec le PARTI SOCIALISTE

C’est dire NON au plan local à la politique de Monsieur GAUDIN qui a toujours abandonné

nos quartiers pour donner plus aux favorisés

C’est dire NON à la politique gouvernementale de Sarkozy qui demande les sacrifices aux

plus démunis: TVA sociale, hausse de la CSG et de la CRDS, franchises médicales, blocage

des salaires, baisse du pouvoir d’achat et en particulier celui des petites retraites.

Le gouvernement prépare un plan de rigueur qui pénalisera les plus faibles alors qu’il fait

des cadeaux aux plus riches.

DIMANCHE 9 MARS VOTEZ

UTILE

AUCUNE VOIX NE DOIT

MANQUER A NOTRE CANDIDAT

VOTEZ REBIA

BENARIOUA

Le candidat du PARTI SOCIALISTE

En soutenant Rebia et en votant pour lui, le 9 mars, dans le canton de Notre Dame  Limite, vous exprimerez clairement votre volonté de changement dans des  quartiers qui sont négligés et oubliés par la droite qui gère si mal la ville depuis treize ans.

SUPPLÉANTE : JOSETTE FURACE

CANDIDAT DU

PARTI SOCIALISTE

ARNAVAUX – SAINT-JOSEPH – AYGALADES – LES BORELS – SAINT-ANTOINE – NOTRE-DAME-LIMITE

 

Visite de Jean Noël Guérini à Kalliste : 2 hommes de terrain au contact des réalités.

24 février 2008 par rbenarioua

jng-exterieurlight.jpg

Jean Noël Guérini, président du conseil général et candidat à la mairie de Marseille, s’attache à entendre et écouter les Marseillais. Toute sa campagne est accès sur la prise en compte de ce que vivent les Marseillais. Pour lui, ce n’est qu’en reconstruisant une ville à partir de ses habitants que l’on fera gagner Marseille sur tous les plans.

guerini-a-kalliste-2light.jpg

C’est pourquoi, le mardi 19 février Jean Noël Guérini s’est déplacé dans le quartier Kalliste. Là où la politique immobilière de Jean Claude Gaudin bat son plein. Au nom de l’Anru (Agence nationale pour la Rénovation Urbaine), la mairie fait des bons coups financiers en chassant les habitants les plus pauvres.

jngmicrolight.jpg 

Jean Noël Guérini a fait un tour du quartier, observant avec attention l’état de décrépitude des bâtiments. Dans sa touchante intervention il a insisté sur sa solidarité avec les populations vivant à Kalliste. Il a tenu à rappeler en quoi Rébia Benarioua en tant qu’élu issu du secteur savait les écouter et les représenterait avec efficacité. Jean Noël Guérini a promis une fois élu de geler le projet Anru et d’ouvrir une large concertation afin de valoriser au profit de tous ce quartier.

jng-publclight.jpg

Mais, qui va payer ?

15 février 2008 par rbenarioua

Quelques chiffres m’ont frappé ce matin.

L’endettement par habitants à Paris est de : 860 €; Lyon : 900 €; pour Marseille on trouve le chiffre de 2250 €. Si on cumule avec la dette de l’agglomération on atteint le chiffre faramineux de 3400 €/habitant.

dette_marseille1201420594.JPG

Mais qui va payer ???

La ville est tellement asphyxiée qu’elle emprunte autant qu’elle investit. On ne peut plus s’endetter plus (cf cours des comptes régionale).

Quelle est la réponse de Jean Claude Gaudin : «  Comme il existe en médecine la notion de bon cholestérol, il existe en matière de finances publiques la notion de bonne dette »

Belle perspective !

La conséquence de cette situation est l’augmentation de la taxe d’habitation. M Gaudin peut pérorer en annonçant le gel de la fiscalité. C’est une moindre consolation lorsqu’on voit comment les taxes ont augmenté en 3 ans et en particulier la part de la commune.

evolution_dette_rpv1201420913.jpg

taux_imposition1201422279.JPG

Seul sous le mandat de Robert Vigouroux la dette a été maîtrisée et la taxe d’habitation a diminué.

Et c’est sur nous que cette gabegie financière repose, à présent. Et si au moins, entre temps, la circulation s’était améliorée, la propreté s’était renforcée et le développement économique s’était affermit. Mais non, ce n’est pas le cas.

Merci M Gaudin de nous laisser un tel héritage !

Les salaires des grands patrons : N’est ce pas trop ?

14 février 2008 par rbenarioua

Laurence Parisot nous expliquait sur France 2 pourquoi les patrons ont droit à de tels salaires mirobolants. Pour elle, ces dirigeants sont indispensables à la vie économique du pays. S’ils partent ce sont des compétences indispensables qui s’en iront !

Alors regardons les chiffres donnés par la Tribune (journal spécialisé dans la bourse et la vie économique). 77 % des dirigeants des grandes entreprises du CAC40 ont gagné 40 % de plus en 2007. Cette progression tient à l’ampleur de la part variable des rémunérations.

 

L’augmentation des bonus est censée récompenser le très bon travail des principaux dirigeants des grands groupes français. Mais l’étude de HayGroup révèle que cette augmentation de 40 % ne correspond pas à des critères aussi évidents. Car les salaires de base, qui sont garantis quels que soient les résultats obtenus, ont eux aussi progressé. 61 % des patrons ont bénéficié d’une augmentation de salaire fixée, en médiane, à 12 %. Certains salaires continuent à augmenter alors que les résultats ne suivent pas.

A présent les patrons français sont les mieux payés d’Europe. Souvenez vous, il y à peine 5 ans, on nous passait de longs reportages larmoyants comparant le salaire des patrons français, si bas, face à leurs collègues américains.

Mais au fond pourquoi dénoncer cette situation ? Laurence Parisot n’a-t-elle pas raison ?

Lorsque ce matin je suis passé devant carrefour et que j’ai vu les caissières en grève. Je me suis dis : Sont-elles inutiles ? Lorsque j’ai visité Eurocoptère et que j’ai vu des ingénieurs de 35 ans travaillant sur le dernier hélicoptère pour les interventions humanitaires ou d’exfiltration, je me suis demandé : sont-ils inutiles ? Quand j’ai rencontré un petit patron maintenant du bout des bras les 10 emplois de son entreprise. J’ai pensé : Est-il inutile ? Lorsque j’ai croisé cette infirmière s’occupant d’une personne âgée à Palanques : je me suis exclamé : êtes-vous inutile ? Pourtant quels sont leurs revenus ?

Peut-on moralement verser de tels salaires aux grands dirigeants qui ne servent pas à vivre mais à s’enrichir. Si encore cet argent était utile, je me tairais. Mais non, cette argent n’est pas réinvesti dans le circuit économique pourvoyeur d’emplois, elle est réinjectée dans le circuit financier qui à cette heure ne crée plus de travail.

Il est facile de mettre en avant la compétence, l’indispenssabilité lorsque cela concerne les plus riches. Mais est ce que le petit salarié à droit à autant de considération ? A-t-il une chance un jour d’être traité aussi bien ? Alors Mme Parisot, un peu de décence pour ceux qui n’arrivent plus à joindre les deux bouts.

Les crèches : la Mairie de Marseille connaît-elle ses missions ?

9 février 2008 par rbenarioua

(A lire avec la vidéo de Pacamomes : http://youtube.com/watch?v=STmgJWLE334) 

Vous voulez un enfant. Vous désirez comme tout le monde connaître ces instants indispensables à notre bonheur quotidien. Mais si vous vivez à Marseille. Réfléchissez bien avant. 

Samia Ghali nous rappelle : qu’ « il n’y a pas 9000 places de crèches à Marseille mais 5 971 places en structures d’accueil et moins de 5000 en crèche. » (source CAF) et Jean Noël Guerini ajoute : « « 5000 petits Marseillais ne trouvent pas de places en crèches. » » et « ce seul chiffre résume la situation. Il faut rappeler que le nombre de places en crèche ou halte garderie n’a pas évolué dans cette ville depuis 2003 ». 

Terrible constat. Etat de fait, suffisant pour passer de nombreuses nuits d’inquiétudes. Vous ne désirez pas devenir un parent éploré courant de crèches en crèches ; tirant la manche de tous les élus pour avoir une place contre quelques services bien rendus. 

Mais comment s’explique cette situation ? La faute à qui ? 

Déplaçons nous auprès du maire, Jean Claude Gaudin (UMP). Ce dernier nous répond que dans tous les cas c’est la faute au conseil général qui ne participe pas assez au financement des structures d’accueil. 

Allons donc voir l’opposition. Est-ce la faute du conseil général dirigé par le PS ? Patrick Menucci réplique que « les crèches sont de la compétence de la municipalité » de Marseille.

Et oui, M Gaudin, c’est vous qui devez vous occuper des crèches, c’est vous qui devez aider les concitoyens. Ce que nous attendons ce n’est pas de belles phrases sur le positionnement méditerranéen de Marseille. Nous ne désirons pas que Marseille devienne une des plus grandes cités nautiques avec 2 millions de touristes. Ce que nous demandons c’est un homme qui s’occupe de notre quotidien.  

Doit-on vous rappeler que c’est votre politique qui explique cette situation. L’objectif du Contrat Enfance 2003-2007 était bien de 1130 places, seulement la moitié a été réalisée. Ce retard s’explique par l’orientation politique décidée lors du premier Contrat Enfance voté en 1995 et courant jusqu’en 2002. Au lieu de construire des crèches vous avez préféré « encourager les initiatives privées complémentaires de l’action municipale. » Vous n’avez pas anticiper la reprise de la natalité en 2000 et vous restez persuadé que les crèches ne servent à rien. 

Est-ce nous M Gaudin, simples citoyens, qui devons vous rappeler quelles sont les missions de la Mairie ?